Les toitures en tuile offrent une variété de choix

Lorsque l’on parle de toiture en tuile, il n’y a pas qu’une seule option, mais une multitude de possibilités. Ce choix diversifié comprend des variations en termes de couleurs, de formes et de matériaux. Afin de choisir les tuiles les plus appropriées pour votre maison, il est essentiel de comprendre les spécificités de chaque type.

Une diversité de tuiles, de l’ancien au moderne

Les toitures en tuile se déclinent en plusieurs familles principales, notamment celles en terre cuite, en bois, en béton, en fibrociment, et même les tuiles photovoltaïques. Parmi les modèles de tuiles en terre cuite les plus courants, on retrouve :

  • La tuile plate : Recommandée pour les toits à forte pente, elle arbore une forme rectangulaire avec des dimensions variables et s’installe en les chevauchant.
  • La tuile canal : Adaptée aux toits moins inclinés, elle ressemble à une gouttière et se dispose en rangées superposées.
  • La tuile à emboîtement : Utilisée pour des pentes intermédiaires, elle existe en de nombreux modèles, tous dotés d’une cannelure pour une pose par glissement ou emboîtement.
  • La tuile romane : Similaire à la tuile canal, elle se pose en emboîtement.
  • La tuile vernissée émaillée : Traditionnelle en Bourgogne, elle est une variante de la tuile plate recouverte d’émail avec des motifs colorés.
  • Les tuiles photovoltaïques, quant à elles, sont de dimensions standard et peuvent être installées sur une partie seulement de la toiture. Il existe également des tuiles plates en bois, en béton ou en fibrociment, ce dernier étant un mélange de ciment, de fibres et de sable.
A lire aussi  Pourquoi est-il important d'obtenir un devis de toiture détaillé ?

Les qualités intrinsèques des tuiles

Les tuiles en terre cuite, en plus de leur esthétique, présentent des propriétés intéressantes. Elles sont imperméables, résistantes aux chocs et aux vents, offrant une isolation acoustique et thermique de qualité, adaptée à toutes les conditions climatiques. Les tuiles photovoltaïques transforment la lumière solaire en électricité, constituant ainsi une alternative aux panneaux solaires, ce qui peut entraîner des économies énergétiques considérables. Les tuiles en bois sont à la fois renouvelables, écologiques et robustes, offrant de bonnes performances en termes d’isolation. De plus, elles sont réputées pour leur longévité pouvant atteindre jusqu’à un siècle. Les tuiles en béton, avec leur vaste gamme de couleurs, sont sans entretien et assurent une excellente étanchéité de la toiture. Quant aux tuiles en fibrociment, elles se distinguent par leur coût abordable par rapport à d’autres types de tuiles.

Les inconvénients associés à chaque type

Pour maintenir la durabilité d’une toiture en tuiles de terre cuite, un entretien régulier est nécessaire. Cette variété, plus lourde que d’autres, peut s’effriter en cas de gel répété, mais cela n’affecte que son aspect extérieur et non ses propriétés thermiques.

Le principal inconvénient des tuiles photovoltaïques réside dans leur coût d’achat élevé. Ainsi, il est essentiel de bénéficier d’un ensoleillement suffisant pour rentabiliser rapidement cette dépense importante.

Les tuiles en bois exigent un entretien fréquent, en particulier pour empêcher les insectes de les endommager.

Moins esthétiques que celles en terre cuite, les tuiles en béton perdent progressivement leur couleur pour devenir grises.

Les anciennes tuiles en fibrociment contiennent de l’amiante, ce qui nécessite l’intervention d’entreprises spécialisées pour leur remplacement. Les versions récentes ne comportent pas de composants dangereux, mais elles sont plus fragiles que d’autres types de tuiles et demandent un entretien régulier, notamment en raison de la formation de mousses.

A lire aussi  Réfection du Toit : Tout Ce Qu'il Faut Savoir Pour Un Toit Flambant Neuf

Appuyez sur ESC pour fermer